• en
  • fr

 

Événements à venir

 

 

En avant-plan

 

    Pascal Bastien sera résident de l’Institut d’études avancées (IEA) de Paris pendant l’année 2016-2017

    Dans le cadre de son projet sur « La circulation de l’information à Paris au 18e siècle ».

  • Claire Judde de Larivière, La révolte des boules de neige. Murano face à Venise, Fayard, 2014.

    Claire Judde de Larivière, La révolte des boules de neige. Murano face à Venise, Fayard, 2014.

    Le 27 janvier 1511, les habitants de l’île de Murano réunis sur le Campo Santi Maria e Donato assistent au rituel de l’intrar. Maintes fois répétée, cette cérémonie du pouvoir souligne l’arrivée du nouveau représentant de l’autorité vénitienne et marque le départ de l’ancien podestat. Cette fois le rituel est interrompu par des rires, un chant moqueur et une avalanche de boules de neige dédiée au podestat sortant, Vitale Vitturi. Que s’est-il passé précisément? Boutade carnavalesque, charivari ou révolte à caractère politique contre l’autorité vénitienne?

    Stéphane Van Damme, À toutes voiles vers la vérité. Une autre histoire de la philosophie au temps des Lumières, Paris, Seuil, 2014.

    L’étude de Stéphane Van Damme s’attache à esquisser les voies d’une autre histoire de la philosophie des XVIIe et XVIIIe siècles. Moins liée aux discours produits par les grands philosophes, cet ouvrage veut combler les lacunes concernant l’historicisation des pratiques et des objets de la philosophie. Reprenant la réflexion de Jacques Schlanger qui invite à poursuivre l’examen «des philosophes dans ce qu’ils font autant que dans ce qu’ils disent», Van Damme pense qu’il ne faut pas limiter la pensée philosophique aux seuls contenus intellectuels, mais qu’il faut considérer les gestes, les pratiques, les objets (manuscrit, instrument) en insistant sur la dimension matérielle du travail philosophique.

    La Fabrique de la modernité scientifique: discours et récits du progrès sous l’Ancien régime

    Sous la direction de Frédéric Charbonneau

    Oxford University Studies in the Enlightenment

    Après avoir donné prise à des considérations équivoques, l’idée du progrès gagne son entière légitimité au XIXe siècle. Comment s’est faite la transition? A en chercher les facteurs sous l’Ancien Régime, on se rend compte que les écrits sur la modernité scientifique sont rarement mis en évidence et la structure même de leur contenu peu étudiée. Sous la direction de Frédéric Charbonneau, des historiens de la littérature, de la philosophie et de la médecine analysent la construction d’un discours du progrès.

    Publication
  • Colin Jones, The Smile Revolution in Eighteenth Century Paris, Oxford University Press, 2014.

    Colin Jones, The Smile Revolution in Eighteenth Century Paris, Oxford University Press, 2014.

    Comment faire l’histoire d’un phénomène aussi évanescent, éphémère et fugitif qu’un sourire? Si les paroles s’envolent, du moins peuvent-elle être écrites ou transmises. Mais le sourire? A-t-il même une histoire à raconter? N’est-il pas, justement, intemporel, naissant et s’évanouissant sur le visage des hommes et des femmes de notre époque comme de celles qui nous ont précédés? Précisément non, nous dit Colin Jones. Bien au contraire le sourire est un objet d’histoire, à la fois social, culturel et même, selon certaines conjonctures, économique et politique. En ce sens, ses apparitions et disparitions de la sphère publique nous éclairent sur l’étendue de ses significations.

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013