Astres et désastres : connaissance et usage du ciel dans la pensée des XVIIe et XVIIIe siècles

 

Le dimanche 15 mars 2020

Une conférence de Frédéric Charbonneau (McGill)

Les XVIIe et XVIIIe siècles ont vu, de Galilée et Kepler à Newton et Herschel, la science astronomique transformer notre appréhension de ce système du monde dont le ciel étoilé est une manifestation sensible. La littérature, la philosophie et les arts témoignent de cette métamorphose. Mais en même temps que l’âge de la raison et des Lumières soumettaient la voûte céleste à ses lois mathématiques, et qu’elle l’explorait au moyen d’instruments neufs, d’autres savoirs continuent de prétendre à une compréhension toute différente des astres et des constellations : ainsi l’astrologie coexiste, pendant toute cette période, dans la pratique aussi bien que dans l’imaginaire et le langage, avec la physique moderne. Les horoscopes royaux, officiels jusqu’à Louis XIV, sont un des signes tangibles de la transition en cours.

 

Frédéric Charbonneau est professeur de littérature française à l’Université McGill. Il est spécialiste de l’histoire littéraire des 17e et 18e siècle. Ses travaux portent sur le genre des mémoires, les rapports entre la littérature et la médecine, l’histoire de la sensibilité gastronomique, l’histoire des formes et des idées, l’œuvre du duc de Saint-Simon et l’Académie des inscriptions et belles-lettres.
Réservation sur Eventbrite.

 

Le dimanche 15 mars 2020, 13h30 à 16h00

Musée Stewart
20 Chemin du Tour de l’Isle,
Montréal, Québec
H3C 0K7

Pour plus d’informations, contactez-nous

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013