Écrire la peur sous la Révolution française. Discours et représentations

Écrire la peur sous la Révolution française. Discours et représentations

[vc_single_image image= »1207″ image_size= »medium » frame= »noframe » full_width= »no » lightbox= »yes » link_target= »_self » width= »1/3″ el_position= »first »] [vc_column_text pb_margin_bottom= »no » pb_border_bottom= »no » width= »2/3″ el_position= »last »]

Chercheure : Geneviève Lafrance

Alors que l’historiographie s’est depuis longtemps intéressée aux peurs qui s’emparèrent des acteurs et des témoins de la Révolution française, à leurs mécanismes de diffusion et aux incidences qu’elles eurent sur l’évolution de la vie politique, on ne possède à ce jour aucune étude qui analyserait en détail la manière dont cette émotion envahit au même moment l’imaginaire collectif.

[/vc_column_text]

X