Guerre, genre et citoyenneté au XVIIIe siècle

Le mercredi 8 avril 2020

Une conférence de Hervé Drévillon (Université Paris 1)

Comme l’affirme un personnage du Déserteur, une pièce de Sedaine représentée en 1769, « les troupes font bien un homme ». De fait, la condition militaire a contribué à façonner et transformer l’homme et le citoyen de la France d’Ancien Régime et de la Révolution, en associant l’identité de genre et le statut civique.

 

Hervé Drévillon est professeur d’histoire moderne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de l’« Institut des Études sur la Guerre et la Paix » et directeur de la recherche au Service Historique de la Défense.  Il est notamment l’auteur de L’Impôt du sang : le métier des armes sous Louis XIV (Tallandier, 2005) ; Batailles : scènes de guerre de la Table ronde aux tranchées (Seuil, 2008) ; de L’Individu et la Guerre : du chevalier Bayard au soldat inconnu (Belin, 2013) ; et de la récente Histoire militaire de la France (Perrin, 2018)

Le mercredi 8 avril 2020, 14h00 à 16h00

Salle A-6290
Pavillon Hubert-Aquin, UQAM
1255 rue Saint-Denis,
Montréal (Québec)

Pour plus d’informations, contactez-nous

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013