L’admiration (1650-1750). Signes, usages, pratiques

 

Le mercredi 22 novembre 2017

Une conférence de Lucie Desjardins

Le statut de l’admiration aux XVIIe et XVIIIe siècles est le plus souvent résumé par la célèbre formule de Descartes selon laquelle « l’admiration est la première de toutes les passions ». L’admiration, écrit-il, est cette « subite surprise de l’âme, qui fait qu’elle se porte à considérer avec attention les objets qui lui semblent rares ou extraordinaires ». Comme toutes les autres passions, l’admiration fait constamment l’objet de recommandations touchant aux nuances de son expression. Pour plaire, il faut respecter certaines bienséances, supprimer l’expression de certaines passions et, au contraire, rechercher celles qui sont bien vues. Or, l’admiration peut être bonne ou mauvaise.

En pareil cas, la représentation de l’admiration se règle sur un principe de sélection de signes à montrer dans un univers où il importe toujours de n’engager que le meilleur de soi. Les signes et les gestes de l’admiration permettent donc de réfléchir à la question de la norme et de la régulation sociale. Y auraient-t-il des signes de l’admiration qui soient permis, légitimes, prescrits, valorisés, discutables, et d’autres qui soient douteux, proscrits, voire carrément de mauvais goût ? À partir d’un vaste corpus formé de textes appartenant à des traditions diverses, voire concurrentes (manuels de rhétorique, traités de civilité, écrits sur l’art, textes littéraires), cette conférence examinera les façons dont on admire et celles dont on se fait admirer.

Professeure au Département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Lucie Desjardins est l’auteure de Le corps parlant. Savoirs et représentation des passions au XVIIe siècle (L’Harmattan, 2001) et a notamment dirigé, parmi plusieurs ouvrages collectifs, le récent hommage à Louis Van Delft, Les figures du monde renversé, de la Renaissance aux Lumières (Hermann, 2013).

 

Le mercredi 22 novembre 2017, 14h00-16h00

Salle A-6290
Pavillon Hubert-Aquin, UQAM
1255 rue Saint-Denis,
Montréal (Québec)

Pour plus d’informations, contactez-nous

Votre nom (requis)

Votre courriel (requis)

Sujet

Votre message

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013