Le domicile du capitaine.
Propriété et citoyenneté dans la Méditerranée du premier XVIIIe siècle

Le domicile du capitaine.
Propriété et citoyenneté dans la Méditerranée du premier XVIIIe siècle

Illustration : Claude Joseph Vernet, Un calme dans un port méditerranéen, 1770, The Getty Center Los Angeles.

Le vendredi 19 mars 2021

Un webinaire avec Guillaume Calafat (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / IHMC)

Cette présentation s’intéresse aux déclarations de domicile des capitaines de navires dans la France de l’Ancien Régime. Enregistrés dans les bureaux des amirautés, ces documents administratifs visaient à attacher un capitaine et son navire, une personne et une chose, à un port particulier. Les domiciliations permettent ainsi d’étudier la relation entre mobilité et citoyenneté, entre accès aux droits et instabilité, mais aussi entre droit et fait sous l’Ancien Régime. Elles constituent une ressource juridique souple, adaptée à l’activité des travailleurs de la mer, mais aussi à l’économie du fret dans les premières décennies du XVIIIe siècle. Cette étude cherche plus largement à mettre en lumière une généalogie maritime des critères de l’identification, de la citoyenneté et de la naturalité sous l’Ancien Régime.

Pour plus d’informations, contactez-nous

    X