La ville et la conquête de la nuit, XVIIIe-XIXe siècles

 

Le vendredi 2 novembre 2018

Une journée d’études du GRHS et du RAA19

L’introduction de la lumière artificielle dans les villes a été marquée par des transitions énergétiques clés : le passage de l’huile au gaz au début du 18e siècle puis l’avénement de l’électricité. Ces transitions accompagnées par des développements technologiques marquants ont physiquement restructuré les villes ainsi que l’expérience et les habitudes nocturnes des habitants. Mais quel a été l’impact de la lumière artificielle sur l’architecture, l’histoire de l’art et  la représentation des espaces publics? Cette journée d’étude propose de réfléchir aux enjeux esthétiques, méthodologiques, sociaux ou environnementaux de ces différentes techniques d’éclairage artificiel en milieu urbain au cours des 18e et 19e siècles.

Avec la participation de Sophie Reculin (Université du Havre), Christina Contandriopoulos (UQAM), Aniel Guxholli (McGill), Valeria Téllez Niemeyer (UQAM), Marjolaine Poirier (UQAM) et Suzanne Paquet (Université de Montréal).

 

 

Le vendredi 2 novembre 2018, 14h00-16h00

Musée Stewart
20 Chemin du Tour de l’isle,
Montréal, QC
H3C 0K7

Pour plus d’informations, contactez-nous

Votre nom (requis)

Votre courriel (requis)

Sujet

Votre message

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013