Sauver l’honneur du roi et de la police ? Gestion de la catastrophe et opinion publique (Paris, 30 mai 1770)

Le mercredi 21 octobre 2015

Une conférence de Vincent Milliot

Le 30 mai 1770, à l’occasion des réjouissances organisées en l’honneur du mariage du Dauphin, futur Louis XVI, et de Marie-Antoinette d’Autriche, survient rue Royale, à proximité de l’actuelle place de la Concorde (ancienne place Louis XV), une bousculade qui dure plusieurs heures et provoque de très nombreuses victimes (132 morts, plusieurs centaines de blessés). Il s’agit de la plus grave catastrophe publique survenue en temps de paix sous l’Ancien Régime. Le traumatisme est intense et le scandale immense ; les chiffres les plus fous circulent au sujet du nombre de victimes dans les correspondances, chez les mémorialistes, dans la presse périodique. L’onde de choc est européenne, à la mesure de la réputation d’excellence acquise par la police parisienne depuis le règne de Louis XIV. Elle ébranle également les institutions parisiennes. Elle nourrit enfin un double système d’interprétation : l’un concernant la sphère de l’opinion publique ; l’autre, celle de l’administration de la police et de ses responsabilités.

On peut donc lire les réponses apportées à la crise, qu’il s’agisse de l’organisation des secours immédiats ou de formes balbutiantes d’indemnisation des victimes, qu’il s’agisse de l’établissement des responsabilités ou de rassurer pour l’avenir lors de l’organisation de semblables cérémonies, comme autant de façons de rassurer et de maîtriser le débat public. Mais, faute de pouvoir mettre en cause des responsables très liés au pouvoir monarchique, la thèse officielle de la fatalité et de la foule animale, si elle s’impose, ne satisfait pas.

Vincent Milliot est professeur d’histoire moderne à l’Université de Caen Basse-Normandie.  Ses travaux portent notamment sur l’histoire des polices, des pratiques et des savoirs administratifs dans l’Europe des Lumières. 

Le mercredi 14 octobre 2015, 14h00-16h00

Salle A-6290

Pavillon Hubert-Aquin, UQAM

1255 rue Saint-Denis,

Montréal (Québec)

Pour plus d’informations, contactez-nous

Votre nom (requis)

Votre courriel (requis)

Sujet

Votre message

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013