Au sommet de la connaissance : l’inconnu montagnard aux XVIe et XVIIe siècles

février, 2022

25fév12 h 30 min13 h 45 minÉvénement virtuelAu sommet de la connaissance : l’inconnu montagnard aux XVIe et XVIIe sièclesPrésentation de Maxime Leblond

Détails de l'événement

On connaît l’histoire des grandes réussites. En 1787, Horace Bénédict de Saussure parvient au sommet du Mont-Blanc et devient le premier scientifique à occuper ce point culminant des Alpes ; mais avant que s’impose cette autorité, voyageurs, humanistes et alpinistes amateurs ont entrepris de multiples excursions dont on a gardé le témoignage. Pensons à Conrad Gesner (1555), Josias Simler (1574), Jacques Peletier du Mans (1575), Jacques de Villamont (1595-1613) ou encore Marc Lescarbot (1618). Dans leurs textes, l’inconnu montagnard cristallise les principaux enjeux épistémologiques de la découverte des territoires inaccessibles : moins éloignées que l’Amérique ou l’Orient, les Alpes résistent néanmoins à l’exploration et représentent ainsi une forme d’altérité au cœur même de l’espace européen, un lieu où les mythes s’imposent comme l’unique vérité disponible, et où seul l’exploit physique permet la correction des représentations fabuleuses. Entre circulation de clichés littéraires et diffusion de connaissances inédites, on verra que les récits d’ascension révèlent les réseaux scientifiques au travers desquels se prépare la conquête des sommets. 

Maxime Leblond, candidat au doctorat en études littéraires à l’UQÀM sous la direction de Lucie Desjardins, est aussi membre étudiant du comité scientifique du GRHS. Il consacre sa thèse au Tableau de la Suisse (1618) écrit par Marc Lescarbot, voyageur mieux connu pour avoir participé aux premiers établissements français en Amérique du nord. À travers cet ouvrage, Maxime Leblond s’intéresse aux dimensions poétique, didactique et rhétorique des récits de voyage sous l’Ancien Régime ainsi qu’aux rapprochements possibles entre le contexte de la Suisse et celui de la Nouvelle-France. 

Heure

(Vendredi) 12 h 30 min - 13 h 45 min

Séminaire

3. Diffusion, circulation et appropriation des savoirsOrganisé et animé par Peggy Davis (UQAM) et Lyse Roy (UQAM)

Détails de l'événement virtuel

Join the live stream

Joindre l'événement

0 Avis

X