De l’appartenance à l’action collective. Fabriques paroissiales, confréries, solidarités au XVIIIe siècle

mars, 2022

07mar10 h 00 minDe l’appartenance à l’action collective. Fabriques paroissiales, confréries, solidarités au XVIIIe sièclePrésenté par Nicolas Lyon-Caen (CNRS – IHMC) et Laurence Croq (Paris 10 – IDHE.S)

Détails de l'événement

Paris comprend au XVIIIe siècle nombre de corps religieux : une cinquantaine de fabriques paroissiales, une centaine de confréries. Une partie d’entre eux se mobilisent dans le champ politico-religieux, ou en sont soupçonnés, mais tous les corps ne veulent/ ne peuvent se mobiliser collectivement. Par ailleurs, un certain nombre d’individus militent de façon isolée. Notre intervention s’intéresse aux modalités de l’engagement des acteurs sociaux parisiens via leur incorporation ou leur non-incorporation, dans ses dimensions collectives et individuelles. Nous espérons mieux comprendre pourquoi les jansénistes réussissent à bloquer nombre d’initiatives de l’archevêque de Paris, alors que les soutiens de l’archevêque, du clergé bulliste et des jésuites sont relativement impuissants et peu visibles.

Heure

(Lundi) 10 h 00 min (GMT+02:00) Paris

Séminaire

1. Histoire de Paris : les espaces du politique et les formes de politisation à l’époque moderneSous la responsabilité de Pascal Bastien (UQAM) et Sophie Abdela (Sherbrooke)

0 Avis

X