La police des Lumières. Ordre et désordre dans les villes au XVIIIe siècle » : Retour sur les préparatifs et les enjeux d’une exposition aux Archives nationales de Paris (2020-2021)

octobre, 2021

12oct12 h 00 min13 h 15 minLa police des Lumières. Ordre et désordre dans les villes au XVIIIe siècle » : Retour sur les préparatifs et les enjeux d’une exposition aux Archives nationales de Paris (2020-2021)Présenté par Vincent Milliot (Université Paris 8, IDHE.S UMR CNRS 8533)

Détails de l'événement

Depuis 25 ans, l’historiographie de la police s’est considérablement transformée. Ce renouveau, parti de la sociologie et de l’histoire contemporaine, a fortement mobilisé certain.e.s historien.ne.s de l’époque moderne, en particulier celles et ceux du Siècle des Lumières, dans le sillage de travaux majeurs, mais plus anciens, intéressant l’histoire sociale, l’histoire urbaine, l’histoire de la justice (E.M. Benabou, A. Farge, S.L. Kaplan, D. Garrioch, D. Roche, M. Porret, etc…).
Comment restituer, hors du seul champ académique et à destination d’un large public, les avancées de la recherche, l’évolution des questionnements, le progrès des connaissances autour d’un sujet – la police – qui, même éloigné dans le temps, suscite débats et passions ? Que dire de la rencontre entre la police, souvent réduite à sa dimension coercitive, et les Lumières, assimilées à une promesse de progrès et d’émancipation ?

Au-delà, la préparation d’une exposition « d’archives » exige de s’interroger sur les manières de rendre accessibles et vivants les documents qui font l’ordinaire du travail de l’historien. Plus de deux cents d’entre eux, principalement conservés aux Archives nationales et à la Bibliothèque nationale de France, mais aussi venus de dépôts provinciaux, parfois de l’étranger, ont été sélectionnés et montrés au public pour la première fois.  Quels choix scénographiques ont été faits ? Quelles contraintes ont dû être résolues ? Cette présentation veut évoquer les multiples aspects d’un travail d’équipe mené sur plusieurs années et les formes de valorisation (catalogue imprimé, vidéos, bulles sonores, film) auxquelles l’exposition, perturbée par la pandémie du Covid, a donné lieu.

Heure

(Mardi) 12 h 00 min - 13 h 15 min

Endroit

Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ)

3351, boulevard des Forges, C.P. 500

0 Avis

X