Chercheur postdoctoral

Julien Puget est titulaire d’un Master en histoire du droit de l’Université Paul Cézanne et d’un Master en histoire moderne de l’Université de Provence. Il est également docteur en histoire de l’Université d’Aix-Marseille (2015). Depuis 2015, il est boursier Banting au GRHS sous la supervision de Pascal Bastien. Il est l’auteur de plusieurs articles parus dans Histoire et mesure, Città e Storia et Rives méditerranéennes.

Sa thèse de doctorat s’est consacrée aux mécanismes d’embellissement des villes d’Ancien Régime, dans leurs aspects matériels et sociaux. En croisant une analyse fine des systèmes juridiques mobilisés à l’occasion de ces opérations urbaines, et des dispositifs gouvernementaux déployés pour conduire les hommes dans ces processus, Julien Puget cherche à comprendre les modalités de fabrique de l’espace à l’époque moderne, la nature des relations interpersonnelles qui se nouent autour du foncier, et la manière dont les contemporains ont appréhendé leurs rapports avec l’espace dans les villes.

Dans le cadre de sa recherche postdoctorale au GRHS, il entend désormais dépasser les conditions matérielles et sociales de la fabrique urbaine pour explorer, au travers d’une comparaison entre les villes de Paris, Marseille et Naples, les relations tissées entre les embellissements urbains des Lumières et l’affirmation, à la même époque, d’une opinion et d’un espace publics de la parole. Il s’agira plus largement d’observer comment l’espace est désormais érigé en véritable enjeu de luttes sociales, politiques et symboliques. Des pratiques quotidiennes et privées aux mises en ordre de celles-ci, en passant par les discours programmatiques et économiques à l’égard des villes, il s’agit d’observer une multiplicité d’opinions qui forgent, par leur entrecroisement, un espace et un esprit publics urbains au siècle des Lumières.

Tous droits réservés - Université du Québec à Montréal - 2013