Mes sels!

La capsule vidéo
sera dévoilée
le 10 novembre 2020.

Iconographie : Marguerite Gérard, La mauvaise nouvelle, 1804, Musée du Louvre.

Présenté par Ersy Contogouris (Université de Montréal) ___

L’histoire de la nuit ___

Dans l’univers de la Nuit intime imaginé par l’auteur Simon Boulerice, Ersy Contogouris s’inspire d’un joli petit flacon pour raconter l’histoire des sels de pâmoison.  « Une douleur ou une émotion forte, et elles se pâmaient. On leur passait alors un petit flacon de sels sous le nez pour les ranimer. Cette image de l’utilisation des sels de pâmoison évoque les femmes de l’époque victorienne qui s’évanouissaient fréquemment, en partie, sans doute, à cause des corsets serrés qu’elles portaient. Or, ces mêmes sels continuent à être utilisés aujourd’hui par de nombreux athlètes professionnels masculins, mais non sans controverse… »

Le GRHS poursuit sa riche collaboration avec le Musée Stewart et participe, nuit et jour, à l’élaboration d’une programmation culturelle capable de réunir la communauté des chercheurs et le grand public dans un esprit d’échanges, de débats et d’inspirations mutuelles. Après Paris en vitrine, le GRHS investit désormais Nuit, la nouvelle exposition temporaire du Musée, dans un entrecroisement de fictions narratives, de culture matérielle et d’histoire culturelle.
X